Aller au contenu principal

La « raison graphique » dans quelques romans français du XIXe siècle

La « raison graphique » dans quelques romans français du XIXe siècle

Ce séminaire aimerait explorer comment les habitus littéraires profondément structurés par l’ordre graphique transposent au cœur même de leur cosmologie imaginaire un système de dispositions cognitives, narratives et esthétiques ancrées dans une conscience substantiellement écrite du monde. Le travail envisagé ici vise à approfondir dans le roman spécifiquement les effets esthétiques de la « raison graphique » telle que développée par l’anthropologue Jack Goody  dans son ouvrage La raison graphique. La domestication de la pensée sauvage (Minuit, 1978).

À partir, entre autres, de ses travaux, nous aimerions saisir la place de certains écrits (documents officiels, testaments, jugements, mais aussi textes idéologiques, lettres, tatouages, etc.) et leurs implications romanesque, esthétique et poétique dans divers romans du XIXe siècle. Quel mode de pensée ces écrits mettent-ils en place? Quelle forme de domination (ou idéologie) installent-ils parfois ou encore quels enjeux esthétique et poétique instituent-ils au sein de l’économie romanesque? Autrement dit qu’est-ce que « l’écrit » ou « raison graphique » implique significativement dans l’univers du roman?

 

FIchier·s attaché·s
Organisation
Date de début
Date de fin
Date de début
Date de fin
Organisation
FIchier·s attaché·s
The website encountered an unexpected error. Please try again later.